‘’ J’ai grandi sous la protection des grands arbres avec la conviction que chaque organisme vivant est un univers total par lequel les interdépendances s’établissent pour faire prospérer la vie sur terre ‘’.

L’Écopoésie, c’est l’art de sculpter les mots pour sublimer la raison naturelle du vivant.

L’Écopoésie c’est l’art de dénoncer le traumatisme existentiel de la société de consommation.

L’Écopoésie c’est l’art de décrypter les humeurs du temps, les moissons des saisons, les beautés animales, les fraicheurs océaniques, et les ferveurs arboricoles

L’Écopoésie est un jet d’encre militant qui harponne l’égo pour exhumer le pouvoir intrinsèque de chaque humanité faite tierce.

Laisser un commentaire